Est-ce risqué de prendre du CBD avec d’autres médicaments ?

Est-ce risqué de prendre du CBD avec d’autres médicaments ?

 

Cette question est l’une des plus récurrentes auprès de nouveaux consommateurs du CBD. Nombreux sont dans l’embarras et la peur. Ils ne savent pas si le CBD associé à d’autres médicaments, représentent un risque. Cette crainte est légitime ! Surtout que la pensée commune soutient que CBD et THC ne sont qu’une seule et même chose. Ayant des connaissances assez poussées sur le domaine, nous pouvons vous certifier avec autorité que THC et CBD sont deux molécules totalement différentes. Bien qu’elles viennent toutes de la même plante. La première est psychotrope ; pendant que la dernière ne l’est pas. Ainsi dit, revenons à notre sujet. Peut-on prendre du CBD avec d’autres médicaments ? Nous nous proposons de vous donner quelques éclaircissements dans ce contenu.

 

Les recherches attestent que le CBD a un bon profil de sécurité

 

En effet, la question qui nous intéresse dans ce contenu appelle d’autres, en arrière-plan. Notamment celle de savoir si le CBD est une molécule sûre. N’étant pas nous-mêmes scientifiques, nous ne pouvons que prendre appui sur les recherches effectuées par des hommes de science. À ce sujet, selon eux, le Cannabidiol est un composant sûr, sanitairement parlant. Sous cet angle, l’Organisation mondiale de la santé, dans son examen de profondeur, a reconnu que le composé montrait un bon profil de salubrité. Si la plus haute autorité de la santé valide la sécurité du composant, nul besoin d’en douter.

Toutefois, il est important de souligner que cette reconnaissance de l’OMS ne signifie pas que vous pouvez prendre du CBD à tort et à travers. En effet, il a été rapporté que l’organisme peut supporter des doses de CBD allant jusqu’à 160mg/jour. Ce qui signifie que, bien que la molécule soit sûre, un excès vous sera forcément nuisible. Le juste-milieu devient donc un must !

Dans la même lancée, il a été rapporté que le CBD, pris avec certains médicaments, pourraient avoir des effets secondaires mineurs. Ces derniers ne sont pas le fait de la molécule. Mais du mélange entre le Cannabidiol et les médicaments. Ce qui, dans une certaine mesure, ne serait que normale. Étant donné que même les médicaments classiques ont des effets secondaires sur les patients. Parfois bien plus graves.

 

Le CBD reste-t-il sûr pour une prise dans le long terme ?

 

Plus haut, nous avons souligné que le CBD a un bon profil de sécurité. En prenant appui sur l’OMS, la plus haute autorité dans le domaine de la santé. C’est déjà bien de le savoir. Mais, nous ne pouvons pas nous arrêter en si bon chemin. En effet, la question que nous pourrions nous poser est celle de savoir si le CBD est toujours sûr pour une personne qui le prendrait sur du long terme ? Cette interrogation nous semble capitale ; dans ce sens qu’elle permet de rassurer les consommateurs.

Les recherches qui se penchent sur cet aspect ne sont qu’à leur stade pré-clinique. Donc, nous ne pouvons pas les mentionner ici, comme arguments pour soutenir que le CBD, sur du long terme, est sûr ou ne l’est pas. Sous peine de fournir une information erronée. Toutefois, un détail a attiré notre attention, relativement à la législation autour du CBD. De fait, les législateurs européens ont classé le CBD et ses dérivés au statut de nouvel aliment. Sous cet angle, il faut comprendre que les produits au CBD doivent adhérer à des normes de production strictes et un processus d’approbation exhaustif. Partant du principe que le législateur n’aurait pas pu valider les produits CBD comme nouvel aliment, s’il les estimait dangereux, le CBD serait sûr dans le long terme. Cela semble bonne, comme nouvelle. Mais, nous attendons qu’une recherche profonde soit menée ; afin de fournir des données claires et précises aux consommateurs.

 

Pourquoi est-il crucial de prendre l’interaction entre le CBD et les médicaments au sérieux ?

 

Pour saisir l’importance de cette problématique, il conviendrait de revenir sur le processus d’absorption du CBD par l’organisme. De fait, le CBD doit être métabolisé par le foie avant de pouvoir être distribué dans le corps. Les médicaments classiques utilisent également ce même processus. À quel niveau se situe donc le problème ? En effet, le Cannabidiol prend pratiquement toute l’attention du foie, une fois qu’il y est. Il distrait les enzymes. Ce qui peut les empêcher de prendre correctement en charge le métabolisme des médicaments. Allant dans ce sens, certains de ces médicaments pourraient ainsi passer plus de temps qu’ils ne devraient dans le corps. Résultat des courses : l’organisme peut commencer à ressentir des effets secondaires.

Une fois que vous comprenez ce processus, il devient clair que ce sujet est à prendre au sérieux. À la rédaction de ce contenu, nous n’avons pas encore eu écho d’un patient qui aurait rencontré des difficultés, en prenant du CBD au même moment que les médicaments. C’est un bon signe. Nous sommes tous d’accord sur le sujet.

Néanmoins, pour votre sécurité, nous vous recommandons de toujours en parler avec votre médecin. Ne prenez pas du CBD et vos médicaments, sans avoir l’accord d’un professionnel de la santé. Seul lui pourra vous indiquer la marche à adopter. Et peut-être préciser les potentiels effets secondaires ; qu’ils soient mineurs ou majeurs. Ainsi, vous pourrez profiter des bienfaits du cannabidiol, sans vous mettre en danger.

 


1 commentaire

  • PARFAIT EMMANUEL NGUELE

    Intéressant


Laissez un commentaire