Les terpènes

Les terpènes

 

Vous êtes-vous déjà demandé ce qui conférait à la plante de cannabis / chanvre son odeur et son goût particulier ? Cet article apportera une réponse à votre question. Nous abordons un sujet important pour mieux comprendre l’univers cannabique : les terpènes. Plus de détails dans la suite.

 

I – Les terpènes : histoire et présentation simple

 

D’entrée de jeu, il nous semble important de présentation la petite histoire des terpènes. Pourquoi ? Parce qu’il est utile de commencer par l’origine d’une réalité, avant d’en parler, profondément. Ceci dit, notons que Friedrich Kekulé von Stradonitz est celui qui les nomme en premier. Ce, faisant référence à la térébenthine. Cette dernière désigne une oléorésine récoltée à partir des arbres résineux, de couleur jaune ou brunâtre selon l'origine de l'arbre.

En effet, s’agissant de cette dénomination, ajoutons que le terme terpène vient de l’allemand Terpen qui provient de « das Terpentin ». Qui, à son tour, renvoie à la térébenthine mentionnée plus haut. La petite histoire sur la désignation présentée, que sont les terpènes et quels sont les personnes de référence ayant travaillé dessus ?

De fait, pour rester simple, les terpènes sont des composés aromatiques présents dans de nombreuses plantes. Relativement au chanvre, précisons qu’ils sont produits dans les trichomes. Ces dernières sont de fines excroissances ou appendices. Ce sont, en quelque sorte, les “poils de plantes”.

Que dire des pionniers de ces composés aromatiques ? En effet, certains noms sont généralement mentionnés lorsque l’on parle de terpènes. Il s’agit, en autres de : Otto Wallach, Kekulé, LavoslavRužička, Feodor Lynen et Konrad Bloch. Les deux derniers décrivent, en 1964, la biosynthèse des terpènes. Plus tard, en 1965, Feodor Lynen publie un livre intitulé « L'acide acétique activé ».

 

II – Le rôle des terpènes pour les plantes

 

En effet, la présence de ces composés sur les plantes n’est pas du hasard. De fait, nous savons tous que les principales menaces pour les plantes restent : insectes et prédateurs. À ce sujet, la nature a tôt fait de doter chaque plante d’une ou plusieurs défense(s) naturelle(s). Dans cet ordre d’idées, les terpènes ont pour but de protéger les plantes des attaques externes. Entendez par là les insectes et prédateurs mentionnés précédemment. Vous vous demandez certainement comment de si petits composés peuvent avoir un aussi grand pouvoir ? Leur secret : la forte odeur qu’ils distillent. C’est elle qui dissuade ces menaces susceptibles de nuire à la bonne croissance de la plante.

En dehors de cet aspect protecteur, ajoutons que ces composés sont aussi à la base des différentes saveurs que possèdent les plantes. Et certains fruits.

 

III – Le rôle des terpènes pour l’homme

 

De fait, ils sont aussi utiles à l’Homme, comme ils le sont pour les plantes au sein desquelles ils se trouvent. Sauf que, leur utilité pour le genre humain est beaucoup plus conséquente. En effet, basiquement, les terpènes permettent à l’Homme de distinguer les différentes saveurs et odeurs des plantes. Ces grâces à eux que nous savourons arôme et goût du citron, des oranges, du chanvre, de la basilique. Pour ne prendre que ces cas-là.

Par ailleurs, leur rôle pour l’humain va haut delà de ce qui a été dit plus haut. En effet, certaines recherches ont montré que ces composés auraient des effets positifs. Ces derniers varient d’un terpène à un autre. Néanmoins, nous pouvons vous proposer une liste non exhaustive. À ce sujet, les terpènes auraient les effets ci-dessous.

  • Antiviral,
  • Antiseptique,
  • Antibactérien,
  • Réconfortant,
  • Régénérant,
  • Anti-épileptique,
  • Insecticide,
  • Répulsif,
  • Antibiotique,
  • Fongicide,
  • Analgésique,
  • Bronchodilatateur,
  • Sédatif etc.

Naturellement, comme nous vous l’avons dit, cette liste d’effets qu’auraient ces composés est loin d’être complète. Il serait intéressant d’aborder le cas par cas. Autrement dit, passer d’un terpène à un autre, afin d’avoir des informations plus spécifiques sur ce sujet.

 

IV – Les types et exemples de terpènes

 

En effet, ces composés aromatiques sont classés par type. Dans cet ordre d’idées, les plus connus sont les suivants.

1 - Hémiterpènes

2 - Monoterpènes

3 - Sesquiterpènes

4 - Diterpènes

5 - Sesterterpènes

6 - Triterpènes

7 - Tétraterpènes

8 - Polyterpènes

9 - Méroterpènes

10 - Stéroïdes

Suite à ce listing des principaux types, il est important de préciser qu’une plante peut, à elle seule, regorger diverses catégories. D’ailleurs, parlant de plante, quels sont ceux que nous retrouvons dans le chanvre / cannabis ? Citons les principaux, ci-après.

  • Limonène
  • Caryophyllène
  • Myrcène
  • Pinène
  • Linalol
  • Terpinol
  • Bornéol
  • Eucalyptol
  • Nérolidol
  • Humulène
  • Fenchol
  • Ocimène
  • D3-Carène
  • Pulegone
  • Phytol
  • Bergamotène
  • Farnesène
  • Valencène
  • Aromadendron
  • Eléméno
  • Bisabolène
  • Isopulégol
  • Citronélol
  • Géraniol
  • Cadinène.

 

V – Les industries qui exploitent les terpènes

 

Il aurait été incongru de finir cet article, sans aborder les industries qui tirent profit de ces composés. En effet, même un profane pourrait, avec aisance, les identifier. Comment ? En se posant cette question : quels sont les secteurs d’activité qui exploitent beaucoup plus le goût et l’odorat ? Aussitôt, les réponses deviennent évidentes. D’un côté, nous avons l’industrie alimentaire qui s’en sert pour ces arômes uniques. De l’autre, l’industrie cosmétique. Notamment pour la fabrication des parfums. Par ailleurs, il ne serait pas inopportun d’y ajouter l’industrie pharmaceutique.

 

 


Laissez un commentaire