Vers une absorption du CBD dans le cerveau de 300% ?

Vers une absorption du CBD dans le cerveau de 300% ?

 

Des recherches ont déjà révélé, à plusieurs reprises, que le CBD aurait de nombreux bienfaits pour les animaux et l’Homme. Néanmoins, il existe encore des zones d’ombre dans son utilisation. Notamment celle ayant trait à son dosage, en fonction du profil utilisateur. Ceci serait en partie dû au fait que, jusqu’à présent, l’absorption du Cannabidiol et sa disponibilité dans les parties de l’organisme qui en ont besoin, reste problématique. À ce sujet, une nouvelle méthode aurait augmenté l’absorption du CBD dans le cerveau de 300%. Ce qui, à l’avenir, pourrait avoir un impact sur son efficacité. Quelle est donc cette méthode ? Voyons cela ci-dessous.

Comprendre l’absorption et la biodisponibilité du CBD

Cette terminologie peut être déroutante. En effet, commençons d'abord par l’expliquer afin de la rendre compréhensible. Ceci dit, qu’est-ce que l’absorption du CBD ? Qu’est-ce la biodisponibilité du CBD ?

D’une part, pour bien comprendre l’absorption du CBD, expliquons les termes séparément. De fait, l’absorption renvoie simple au fait d’absorber. Imaginez du sable absorbant de l’eau. S’agissant du CBD, nous savons déjà qu'il renvoie à la molécule de Cannabidiol. En clair, par absorption du CBD, il faut comprendre le fait pour un organe ou une partie du corps, d’absorber du Cannabidiol. En guise d’exemples, cette molécule peut être absorbée par la peau ou par le cerveau.

D’autre part, pour la biodisponibilité du CBD, appliquons la même technique que celle précédente. En effet, dans la médecine (Pharmacologie), la biodisponibilité est la mesure de la vitesse d'absorption et de la quantité de médicament absorbée.

Dit autrement, c’est le temps que prend notre organisme pour absorber un médicament et la quantité absorbée. Ce paramètre est nécessaire pour déterminer la dose adéquate à prescrire.

Donc, la biodisponibilité du CBD dans le cerveau renvoie au temps que cet organe prend pour absorber cette molécule et la quantité disponible à un instant T (30 minutes, par exemple).

La nouvelle méthode qui augmenterait l’absorption du CBD dans le cerveau de 300% !

En effet, cette méthode utilise des microcapsules pour « encapsuler » le CBD, afin qu’il soit absorbé et disponible rapidement dans le cerveau. De fait, le travail est effectué par une équipe de scientifiques australiens. Ils ont constaté que les taux d’absorption du CBD actuels sont assez faibles, comme l’explique New Atlas. Ce qui peut causer des problèmes côté dosages. Lisons donc.

« L’huile de CBD, par exemple, lorsqu’elle est ingérée par voie orale, peut entraîner une biodisponibilité plasmatique et tissulaire aussi faible que 6%. L’administration sublinguale ou l’utilisation de diverses méthodes d’inhalation peuvent entraîner des niveaux d’absorption plus élevés, mais il reste encore une énorme incohérence dans la biodisponibilité d’une personne à l’autre. Pour les chercheurs qui tentent d’étudier les utilisations thérapeutiques potentielles du CBD, ce problème de dosage est un problème particulier, en particulier pour ceux qui explorent les effets du composé sur le cerveau. ».

Ils ambitionnent donc de mettre sur pied une méthode permettant d’améliorer cette biodisponibilité du CBD dans le cerveau. Publiée sur Plos One, elle a deux volets.

New Atlas présente le premier comme suit.

« Les chercheurs ont d’abord utilisé une méthode de microencapsulation établie précédemment conçue pour protéger les composés thérapeutiques de la dégradation dans l’estomac et augmenter l’absorption dans le cerveau. ».

Puis, la même source décrit le dernier de la manière suivante.

« Parallèlement, les chercheurs ont testé si ces microcapsules de CBD pouvaient être accompagnées d’autres composés améliorant l’absorption pour améliorer la biodisponibilité du cerveau. Dans ce cas, les chercheurs ont testé la co-administration avec un acide biliaire appelé acide désoxycholique (DCA). ».

Ils effectuent donc des tests sur des animaux. D’un côté avec les microcapsules de CBD seules. De l’autre, les microcapsules en combinaison avec le DCA et l'huile de CBD traditionnelle.

À l’issue, ils font les constats suivants.

« (…) les concentrations plasmatiques de CBD étaient plus élevées à court terme dans la cohorte des microcapsules par rapport au contrôle de l'huile de CBD, les concentrations de CBD dans le cerveau n'ont augmenté de manière significative que lorsque le cannabinoïde était administré avec du DCA. Les chercheurs suggèrent que la combinaison microcapsule / DCA a conduit à une « augmentation remarquable de 40 et 30 fois par rapport aux groupes d'huile de CBD nue et de capsules de CBD, respectivement. »

Donc, en co-administration avec le DCA, le CBD bénéficierait d’une biodisponibilité élevée dans le cerveau.

Ces résultats à court terme indiquent que la méthode microcapsule / DCA conduirait à une augmentation de 300% de la concentration cérébrale de CBD. Ce qui suggère que la méthode pourrait être un moyen rapide et efficace d’introduire le cannabinoïde dans le cerveau.


Laissez un commentaire